Découverte Tardive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Découverte Tardive

Message par E-Gwen le Sam 12 Aoû - 16:47

À propos de "Discovery", je l'avais découvert en vinyl chez des amis en Bretagne, probablement en 1989, mais la première écoute m'avait laissé relativement indifférent, assez curieusement, hormis pour "To France", que j'étais content d'identifier.

Je me souviens que seul "Saved By A Bell" m'avait interpellé.

Avec l'acquisition en CD, ce fut une redécouverte, je ne saurais pas vraiment dire pourquoi.
Ah si, il faut dire que je possédais un lecteur CD portable, un "Discman", et que je me baladais avec à travers ma ville en écoutant le CD en question.

Là, j'ai pu mesurer à quel point "Poison Arrows" était prenant, "Discovery" envoûtant, "Saved By A Bell" suprenant, sans oublier bien sûr "To France", que je commençais à prendre pour un message personnel, en tant que Français, même si je suis breton. Razz

Et puis ensuite, ce n'est qu"une fois assuré le transfert sur cassette audio et le walkman tournant sans cesse dans mes oreilles  lors du transit entre mon domicile et le lycée que j'ai pu mesurer et apprécier à sa juste valeur "The Lake", instrumental lyrique et puissant à la fois.
La mention "Recorded in the swiss alps at 2000 metres within sight of lake Geneva on sunny days" au dos de CD me permettait de me placer dans les conditions d'enregistrement de cet instrumental, connaissant les Alpes, ses montagnes magistrales, et le lac de Genève.

Je trouve cet instrumental indispensable à la discographie de Mike, la batterie de Simon Phillips faisant des merveilles. La fin est jouissive, ni plus ni moins. Mike appelle ce type de partie "The Big One".

Ah oui, et puis il y a "Tricks Of The Light" que je trouve particulèrement rythmée, et dont je ne peux plus me passer.

Je ne suis pas surpris de trouver une version instrumentale sur la réédition de 2016, qui tombe à point nommé pour moi, m'exerçant au chant dessus pour une éventuelle reprise.

D'ailleurs, la version de 2016 est renommé "Discovery And The Lake", c'est dire l'importance de la présence de cet instrumental sur cet album finalement très intimiste.

Du Mike Oldfield comme j'aurais aimé en trouver plus regulièrement, appréciant particulièrement la combinaison ou l'alternance de chansons et d'instrumentaux.  pirat

E-Gwen.

E-Gwen

Messages : 31
Date d'inscription : 10/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum